Tribune juin 2018 – Bellevue : un lien rompu, des habitants abandonnés

La nécessaire évolution de la copropriété Bellevue est une évidence largement partagée depuis plus de 15 ans. Le travail intense mené entre 2008 et 2014 avec les habitants, le Conseil syndical, la régie, le Grand Lyon, les services de la Ville, a permis des améliorations du quotidien, à travers la gestion des encombrants, la Gestion…

Tribune mai 2018 : Quels Services Publics demain ?

La décision Jupitérienne de supprimer 120 000 postes de fonctionnaires et de recourir davantage à l’emploi précaire (contractuel) constitue un risque fort pour notre pays tout entier et pour Saint-Priest. Au niveau du pays, ce sont 50 000 postes qui devraient être supprimés : combien de juges, d’infirmières, d’enseignants, combien de gardiens de prison, de militaires, de policiers ?…

Tribune avril 2018 : A chacun sa nature …

Une fois n’est pas coutume, nous répondons à la tribune du Maire du mois de mars, qui faisait l’apologie des actions menées par la ville en matière de nature. Le « Plan Nature », lancé par la Ville à la hâte, ressemble beaucoup au désormais fameux « Plan Marshall pour les écoles » : des effets d’annonce, des budgets soi-disant…

Tribune mars 2018 : Servir la ville, malgré les entraves

Depuis quelques décennies, les lois de notre pays protègent les droits des élus minoritaires dans les Conseils municipaux, notamment en matière d’information et d’expression. A Saint-Priest, depuis 2014, l’exercice est difficile, tant les entraves de l’exécutif actuel sont importantes. Pour autant nous poursuivrons inlassablement, notre mission de conseillers municipaux, au service de la ville et…

Tribune février 2018 : Occupons-nous des San-Priots ET de la planète …

Tribune février 2018 : Occupons-nous des San-Priots ET de la planète …Lors du Conseil municipal du 21 décembre dernier, nous soulignions, entre autres remarques, que le projet de budget 2018 « n’inscrivait la ville dans aucune action sérieuse pour la planète ». La réponse du Maire fut : « On va s’occuper des San-Priots avant de s’occuper de la…

Tribune avril 2017 : Et au-delà du discours ?

 L’un des grands thèmes de la campagne municipale 2014 était l’urbanisme, et en particulier le rythme des nouvelles constructions. Pour la droite, il fallait absolument tout arrêter, construire ailleurs, stopper le logement social ! Une fois élue, la nouvelle équipe municipale, son Maire en tête, se faisait fort, tel Zorro, de mettre les promoteurs au…

Mars 2017 : De la mauvaise gestion des projets … !

L’équipe municipale en place a beau s’auto-congratuler sur sa « bonne gestion », force est de constater que ses décisions en matière de projets pour la ville sont pour le moins coûteuses.  Dès 2014, l’annulation de la crèche prévue sur le site Mondial Frigo génère une perte de 250 000 € pour la ville, entre l’indemnisation de…

Janvier 2017 : L’art du trompe l’œil

Le maire de Saint-Priest et son équipe sont passés maîtres dans l’art du trompe-l’œil. Le dernier exemple en date concerne le Plan local d’Urbanisme et le soi-disant « coup de frein sur l’urbanisation » dont se targue le Maire, dans le prolongement de sa campagne électorale de 2014. Concrètement, la majorité actuelle n’a rien inventé. Les orientations,…

Février 2017 : Où l’on reparle des écoles …

La Ville a fait réaliser en 2016, une étude sur l’évolution des effectifs scolaires, dont les conclusions ont été présentées mi-janvier à l’ensemble des élus. Comme celle que notre équipe avait fait réaliser, en 2012, sur l’urbanisation de la ville, et ses conséquences sur les établissements publics scolaires et petite enfance, elle amène aux mêmes…

Décembre 2016 : La ville dormira encore en 2017 !

Les orientations budgétaires présentées lors du Conseil municipal du 24 novembre dernier traduisent les intentions de l’équipe municipale majoritaire pour l’année 2017. Les points majeurs sont vite résumés : –       Police municipale et vidéosurveillance : toujours plus ! –       Education : on rétablit les ATSEM (Agents Territoriaux des Ecoles Maternelles) supprimées les deux dernières années. Tout ça pour ça !…