Tribune avril 2017 : Et au-delà du discours ?

 L’un des grands thèmes de la campagne municipale 2014 était l’urbanisme, et en particulier le rythme des nouvelles constructions. Pour la droite, il fallait absolument tout arrêter, construire ailleurs, stopper le logement social ! Une fois élue, la nouvelle équipe municipale, son Maire en tête, se faisait fort, tel Zorro, de mettre les promoteurs au pas ! 

3 ans après, le constat est très différent :
Des permis de construire signés pour plus de 1 200 logements, (y compris sociaux), dont plus de la moitié purement privés, en dehors des 2 ZAC de la ville,
Des programmes autorisés portant atteinte au caractère patrimonial de la commune, en remplacement de maisons de caractère (Grande rue) ou d’anciennes fermes (rue Gambetta),
Un terrain municipal (la jachère Racine) vendu au privé pour y construire 90 logements. Non seulement on ne bloque pas les promoteurs, mais en plus on va les chercher pour leur faciliter la tâche !
Un projet de 68 logements à la place de l’ancien siège de Portes des Alpes Habitat, alors qu’il aurait été facile de le décaler dans le temps, notre Maire faisant partie des décideurs.

La Charte d’aménagement, destinée à cadrer les rapports entre la ville et les promoteurs, n’est toujours pas en place. Cette démarche avait été initiée par notre équipe en 2013.

Beaucoup d’insuffisances, d’erreurs, et surtout beaucoup de discours, voilà donc le bilan de 3 ans d’urbanisme à Saint-Priest. Le Maire n’a pas tenu ses promesses, il a même fait tout le contraire …

 Les grands principes et les slogans de campagne ne résistent pas à deux réalités :
La poursuite de l’urbanisation de la ville est nécessaire, comme dans l’ensemble de l’agglomération. La crise du logement se poursuit, qui n’a pas dans son entourage un enfant, un ami, un voisin, qui se heurte à la difficulté de se loger ou se reloger à Saint-Priest ?
Les règles d’urbanisme et les lois s’imposent à tous, même aux Maires. Les vendeurs de terrain ont le droit de vendre, les promoteurs ont le droit de construire en respectant le PLU.

Au-delà des grandes déclarations peu crédibles, l’enjeu est de développer la ville de manière harmonieuse pour tous, en planifiant correctement les services et équipements nécessaires. C’est ce que nous nous étions attachés à faire …

Daniel GOUX

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s