Une patinoire : Pour qui ? Pour quoi ?

Lors du conseil municipal du 28 mars, sur les pupitres, un plan, annexe du rapport 8 : Urbanisme : Avenant à la convention de mise à disposition de la parcelle CL 156 au SYTRAL.

Le rapport débute par :

« Le Lyon Hockey Club (LHC) a sollicité la Ville de Saint-Priest pour l’implantation d’une patinoire et d’un centre de formation sur son territoire.

La Ville, intéressée par le développement de son offre de loisirs marchands, a proposé de mettre à disposition du LHC une parcelle de terrain….

Les parties ont trouvé un accord permettant de formaliser ce projet au moyen d’un bail à construction dont les modalités seront présentées lors d’un prochain conseil municipal … »

Nous nous sommes élevés contre d’une part la procédure et d’autre part le projet.

La procédure :

En effet, comme l’a souligné Daniel GOUX, « le débat est faussé. Et nous croyons profondément qu’effectivement, ce soir, le débat est faussé, parce que vous avez introduit la discussion par le biais du foncier, alors que la logique aurait voulu qu’on parle d’abord du projet, avant de parler du foncier. Et là, il y a effectivement un problème démocratique de notre assemblée.

C’est une des raisons pour laquelle -…- nous ne prendrons pas part à ce vote qui est un simulacre de démocratie. »

Pour être au courant des projets de la Ville de Saint-Priest, il faut lire la presse, la mairie ne communique que sur ses réalisations !

Le maire : « On ne maîtrise pas toujours ce qui peut passer dans la presse. Les journalistes font leur travail… J’ai l’impression qu’il n’y a que vous qui n’étiez pas au courant de ce qui s’est passé avec la patinoire. Je peux dire que ce projet a tourné depuis des mois et des mois. La presse était bien évidemment au courant, il était logique et normal que la presse s’empare du dossier et nous avons répondu à une invitation à une conférence de presse tout simplement…. Beaucoup de gens étaient informés. Différentes presses en ont parlé depuis déjà plusieurs semaines. C’était un secret de Polichinelle. »

Autrement dit, nous devons aller chercher l’information, il est vrai que depuis des mois, nous ne sommes même plus destinataires d’aucune invitation ayant rapport au fonctionnement de la Ville, seules les invitations aux commémorations patriotiques nous sont transmises par mail !

Ce rapport n’a même pas été traité lors de commissions municipales d’avant conseil, lieux spécialement dédiés à cela !

Le projet :

Tout d’abord le lieu. (voir le Plan)

– Priver à terme la possibilité d’agrandir un parking relais n’est pas une bonne chose.

– Le club de tennis contigu au terrain, souhaitait s’agrandir !

– Construire à cet emplacement, pour un candidat qui a basé sa campagne sur plus de béton laisse pantois !

Ensuite le projet (d’après les écrits de la presse !) Voir les articles

– A l’heure où nous parlons d’écologie, de réchauffement de la planète, de pénurie d’eau est-ce un projet adapté ?

– D’après ce que l’on a pu lire par-ci, par-là : un complexe avec des commerces, un lieu de restauration. Disséminer des commerces, des lieux de restauration à travers toute la ville, est-ce très cohérent et est-ce que cela redonne une image forte de Saint-Priest ?

Aucune esquisse, aucune présentation annoncée, en conseil de quartier ou même à l’échelle de la ville… le conseil de quartier ne serait d’ailleurs pas le bon échelon, en tout cas pas le seul.

Comme nous ne cessons de le répéter dans nos différentes tribunes sur COULEURS, aucun projet ne peut aboutir sans la concertation et la participation des habitants et nous regrettons que cette consultation n’ait pas eu lieu. Seule une réunion pour le Conseil de quartier de Ménival – La Cordière s’est tenue à la Mairie devant seulement 2 ou 3 conseillers de quartier.

– Un seul élément apporté le jour du conseil municipal du 28 mars et répété lors de cette rencontre : « cette association a trouvé comme partenaire EDF, ENGIE (je ne sais plus ; un de ces gros partenaires d’électricité en France) qui va récupérer le réseau de chaleur de la patinoire pour le transférer dans la piscine qui est en face, afin de baisser le coût de fonctionnement. Ces travaux vont nous coûter zéro » (compte rendu CM du 28 mars 2019- intervention du maire)

N’y aura-t-il réellement aucun coût pour la ville ?

1/ Les travaux de génie civil : passage des tuyaux sur la voie Mendès-France, pris en charge par ce partenaire ?

2/ La connexion avec l’actuel réseau de chauffage de l’eau et du bâtiment, pris en charge par ce partenaire ?

3/ La remise en état des accès extérieurs de la piscine, prise en charge par ce partenaire ?

4/ Quelle est l’estimation de la baisse des coûts de fonctionnement ?

Autant d’éléments indispensables à une prise de décision éclairée…

– Faire des cadeaux au privé est-ce la nouvelle orientation de la ville ? Après la vente à un promoteur dans le secteur de Beauséjour d’un terrain pour la construction de 103 logements, la mise à disposition contre un loyer dérisoire, d’une partie de la médiathèque, plus de 900 000 euros pour l’agencement d’une cuisine dans le Château, un terrain pour une patinoire maintenant !

Le président du Lyon Hockey Club explique dans la presse : « Nous ne pouvions pas financer seuls cette patinoire. C’est grâce à la Vile de Saint-Priest que le projet va se concrétiser » et le maire d’expliquer que s’il y a eu une conférence de presse c’est à la demande du Lyon Hockey Club pour attirer des sponsors ou partenaires ?

Il y aura une suite à tout cela….

Nous reviendrons vers vous et nous vous tiendrons informés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s