Not’ Drame de Paris

Notre Dame de Paris a brûlé. C’est bête, c’est dommage. Elle aurait pu y passer plus tôt vu toutes les guerres que l’on s’est évertué à faire depuis des siècles, mais non, elle avait tenu bon.

Et si, aujourd’hui, elle avait trouvé un message à délivrer… ?

Elle joue certainement en ce moment son rôle le plus fondamental depuis des dizaines d’années :

  • Elle met au jour les belles consciences qui sortent spontanément des centaines de millions d’euros pour sa reconstruction alors qu’à l’ombre de ses murs, depuis des dizaines et des dizaines d’années, dorment et survivent des centaines d’êtres à qui la société refuse tout euro non justifié (et encore !).
  • Elle révèle le scandale de l’argent « fléché »: les millions pleuvent sur Notre Dame et pas un euro n’ira aux humains démunis. Vous comprenez bien qu’économiquement, ce ne serait pas tenable de « donner ». Et puis, quand on a de l’argent, on en fait ce qu’on veut, non ?

On peut le donner à l’Etat via des fondations qui servent de façades légales pour l’obliger à utiliser les dons uniquement dans le but de reconstruire Notre Dame de Paris. Imaginez que l’Etat décide d’en affecter une partie à des actions véritablement sociales (ce serait peut-être envisageable si on n’avait pas MACRON, bien sûr), ce serait quand même insupportable : NOTRE argent à nous, versé à on ne sait qui ou quoi ?

Ne parlons pas de la défiscalisation des dons, ce serait mesquin.

  • Elle met en évidence le « deux poids deux mesures » lorsqu’il s’agit des pays riches et des autres : combien de millions d’euros, de dollars, collectés pour Palmyre, pour les monuments et les bibliothèques de Tombouctou, par exemple ? Combien d’heures d’informations pour ND, pour le Sri Lanka,
  • Elle s’amuse, au passage, de l’image d’un président américain ignare mais tout puissant qui suggère de déverser des tonnes d’eau sur un bâtiment fragilisé et au Pape de l’aider à le reconstruire (mais c’est tellement spontané que ce doit en être gentil, n’est-ce pas ?)
  • Elle se rit des gémissements interminables de Macron, des épisodes burlesques de « Brigitte va à la messe », du « Nous sommes en deuil » de Mélenchon (si, si, ahurissant !), des lamentations interminables de journaliste en rupture d’informations de fond.

Notre Dame de Paris Brûlée,

Nous te rendons grâce pour la mise évidence des inepties humaines,

Nous prions les humains de nous foutre la paix avec leurs délires à un milliard d’euros et

Nous prions les humains de donner une vraie vie à ceux qui en ont besoin grâce à ce même milliard !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s