Bilan de la Droite : saison 1-épisode 3

LE BILAN AFFICHE PAR G.GASCON

Magnifique plaquette pour défendre les projets de l’ancienne municipalité !

Des chiffres sans commentaires, et pour cause, peu ont un véritable sens… Des paroles de San-priots souvent prudentes. Des photos sans intérêt qui meublent le document sans lui apporter de sens… Oui, c’est bien « le sens » qui manque à cette plaquette, à l’image de l’équipe qui l’a commandée.

Mais soyons sérieux, étudions les histoires que nous raconte notre Maire.

 

7/ Action sociale

L’introduction :

« L’assistanat, non, l’accompagnement, oui. »

Belle profession de foi, cent (mille ?) fois ressassée. Aucune donnée du bilan ne permet de montrer quelles actions vont dans le sens de l’accompagnement plus que de l’assistanat. Alors, au-delà des mots…

Ne pas oublier la solidarité, peut-être…Mais, là, l’équipe municipale a fait disparaître le Forum Solidarité ; comme symbole, c’est très fort. Les Sanpriots doivent apprécier…

Les chiffres :

  • + 25% de public aux permanences du CCAS (et +30% en urgence) : ce chiffre présenté comme un record est en fait le reflet de l’échec de notre société et de Saint-Priest en particulier à équilibrer les situations sociales difficiles des San-priots. Si tant de nos concitoyens sollicitent l’aide du CCAS, c’est bien que leur situation n’est pas satisfaisante. L’action municipale depuis 4 ans n’aurait-elle pas été à la hauteur ? Les moyens seraient-ils insuffisants ? Les décisions prises seraient-elles inadaptées, impréparées ?
  • 487 demandes d’aide alimentaire
    200 de plus que sous l’ancien mandat, on progresse, on progresse… Pendant ce temps, les personnes en bavent. Un chiffre parlant aurait été celui du montant des aides attribuées ; mais, là, on rentrerait dans un vrai bilan, faut pas exagérer, non plus !
  • 791 demandes du FAJ (Fonds d’Aide aux Jeunes) : tout d’abord, ce ne sont pas des fonds municipaux, ne nous y trompons pas ; ils ne relèvent donc pas du Bilan de M. GASCON.
    Il s’agit typiquement d’un public qui doit être accompagné localement, si l’on veut qu’il se dote des moyens de sortir de ses difficultés. Et donc : les mesures proposées, dans le cadre de l’action sociale sont … ?
  • 635 bénéficiaires de l’Atelier Santé Ville : Bon, et puis ? quelle dynamique pour le reste du mandat, quels projets ? quel budget ? quelles actions ? Un chiffre pour rien…

 Les réalisations :

  • De la coordination: avec les bailleurs sociaux, avec la Métropole, avec les acteurs locaux du handicap, avec Emmaus Connect, avec les instances partenariales travaillant sur la violence conjugale… A propos, le titre du chapitre, c’est bien « Action » Sociale, pas « Coordination » Sociale, n’est-ce pas ?
  • Important : un guide pour aider les professionnels à orienter les femmes victimes de violences conjugales ; Etayer l’action des professionnels par de la formation permanente et adaptée est le fondement même de toute action, dans tous les domaines. Quid du résultat de la mise en œuvre de cet outil ?
  • Electricité : là, c’est l’UNCCAS (Union Nationale des CCAS) et le ministère de l’Energie et du Développement Durable qui sont à la manœuvre. Encore une belle action à l’actif du CCAS !

 Parole de San-Priot :

Témoignage de ce qui fonde un CCAS : accueil / aide / règlement de situation.

Nous notons avec satisfaction que la ville a abaissé les trottoirs ; en termes d’action d’accessibilité, c’est très fort, il faut le dire sans détours ! D’autant plus que les trottoirs sont une compétence de la Métropole !

Une fois de plus, M. GASCON récupère les actions des autres ; ici, un partenaire institutionnel.

« Quand y a de la gêne, y’a pas de plaisir » qu’y disent…

Allons plus loin :

Devinez ! Actualisation du guide sur les violences conjugales, accompagnement à la création du groupe sur la souffrance psychologique. Quand on vous dit que c’est du lourd l’action sociale à Saint-Priest depuis 2014 !

Bilan réel de l’équipe GASCON : des conventions, les dossiers incontournables d’un CCAS, et aucune impulsion, aucune initiative déterminante ; en résumé, une chambre d’enregistrement de la détresse sociale.

8 / Séniors

L’introduction :

« Un devoir moral » …parmi tant d’autres que l’on aimerait voir mis en avant !

Les chiffres :

  • 6500 exemplaires de Couleurs Séniors : belle manière de cimenter une société intergénérationnelle ; il y a la communication pour les citoyens et celle pour les vieux ! A quand le Couleurs Juniors, le Couleurs Femmes, le Couleurs Hommes, …pour le Couleurs LGBT c’est peut-être un peu tôt ; mais bon, dans le cadre d’un devoir moral, ça doit pouvoir passer !
  • 19 000 repas portés à domicile : c’est comme la cantine des enfants, ce n’est pas une gloire, c’est une réalité à traiter ; c’est le principe qui est intéressant (et qui n’est pas l’œuvre de M. GASCON). Le nombre de repas est une information mineure, d’autant plus qu’elle n’est pas interprétée. Mais ça permet d’aligner quelques données pour faire le poids d’un bilan.
  • 18 000 heures d’intervention par an à domicile : ça n’est pas très élevé pour une ville comme la nôtre. La gestion budgétaire tant vantée par le Maire devrait pouvoir permettre de faire plus. La dynamique d’un CCAS aussi.
  • 2829 participations aux 3 animations principales destinées aux séniors : il n’y a pas tant de séniors que ça à Saint-Priest, en fait. Ou bien, ils ne viennent pas. Ou les invitations sont triées sur le volet, ou on les a oubliés dans la liste…
  • Le meilleur pour la fin :6 M€ de budget pour le CCAS. Il est assez intéressant de noter que le budget du CCAS est livré dans la page Séniors et non dans la page Action Sociale du Bilan.

Les réalisations :

  • Navette gratuite: s’il vous plaît nous aimerions connaître le taux de fréquentation
  • Adhésion au réseau Villes amies des aînés: « un engagement fort » qui vient alimenter la dynamique de la politique menée en faveur des séniors » et qui, donc, se résume à du portage de repas, un magazine, une navette gratuite, 3 repas de fêtes par an… y’a pas, c’est de la dynamique !
  • Lancement des programmes « Bien vieillir » et « Bien vieillir handicap »; la population ciblée a effectivement à gagner à la réalisation de ces programmes ; ce qui est curieux, c’est le discours : « instance de coordination des acteurs institutionnels et associatifs…afin d’impulser et d’articuler…des actions… ». Vous n’avez jamais remarqué que ce genre de préambule est généralement suivi d’effets à la hauteur du verbiage ?

 Parole de San-Priote :

Une résidente du Clairon depuis 3 ans ; pile poil après les élections de 2014, c’est-y-pas beau, ça ? Ça évite de faire des comparaisons ! Ah, la communication, tout un art !

Allons plus loin :

  • Maison intergénérationnelle: pour quoi faire ?
  • Réflexion sur la mise en place d’un Conseil Local de Santé: pour couvrir les territoires hors Politique de la Ville ; quel but ? quels moyens ? ….

Bilan réel de l’équipe GASCON : du traitement de routine pour une commune comme Saint-Priest ; ni innovation transcendante, ni actions particulièrement fortes ; à ce rythme, Saint-Priest prend du retard et en pâtira dans quelques petites années.

9 / Développement durable

L’introduction :

« Des grands projets à forte valeur ajoutée environnementale » ; trêve de suspense ! rendez-vous directement aux « réalisations » !

On va certainement nous parler des constructions qui fleurissent partout, du béton qui agrémente nos rues, des immeubles qui rongent les cours de ferme.

Les chiffres :

  • 14 projets pédagogiques sur le développement durable: c’est bien d’être dans la mouvance Développement Durable à l’école. Quelles sont les directives pédagogiques, quels sont les objectifs citoyens ?
  • 16 projets de rénovation énergétique de particuliers pour 38 000 euros :

Il faut faire quoi pour en profiter ? Voilà qui intéresserait les lecteurs, à n’en pas douter ! Merci de profiter de cette publication payée par les Sanpriots pour leur donner de l’information.

  • 50 kg de miel au pied du château: c’est pour les desserts du restaurant gastronomique ?

Cette initiative heureuse doit certainement s’inscrire dans un plan national ou au moins régional de protection des abeilles, sinon, c’est léger. Mais chut ! Ça deviendrait de l’information. Grrrrr…

  • 5 jardins potagers et 18 composts: ben c’est bien, ça ! On s’arrête là ?

 Les réalisations :

  • Charte contre les nuisances aériennes : belle annonce…fruit d’un travail de concertation initié avant 2014 ; la récup’ continue !!!

Et puis quoi ? Quels moyens définis ? Quels objectifs fixés ? Quelles associations concernées et comment ? Zéro info réelle…comme d’habitude … juste une opération de communication.

  •  Subventions pour l’isolation et la rénovation : tu parles d’un projet ! le scoop, ce serait de ne pas le faire !
  •  Chemin de Saint-Martin : belle réalisation d’un grand projet à forte valeur ajoutée environnementale. La disproportion entre les éléments de réalisation et l’annonce des grands projets est pitoyable. C’est un merveilleux contre-exemple de bilan. Prenez note !
  •  Charte Déclic Propreté : décidément les chartes sont à la mode. Bon, d’accord, leur diffusion reste confidentielle, mais ça reste de l’action, nous dit-on ! Cette charte, on ne sait pas par qui elle est signée. Qu’importe, on ne va pas non plus rentrer dans les détails, hein ?

 Parole de San-Priot :

Un membre des jardins depuis 27 ans. Belle continuité depuis la création par Bruno POLGA ; belle récupération par M. GASCON ! Enfin, c’est la technique du coucou dont la femelle pratique le parasitisme de couvée ; elle profite de l’activité des autres pour faire vivre sa famille…

Allons plus loin :

  • Opération 4000 arbres ! on nous la ressert à toutes les sauces ! c’était déjà dans le chapitre Cadre de Vie, rappelez-vous. Mais le lieu des plantations est top secret, demandé depuis des mois, toujours impossible à avoir !
  • Création du Parc Mandela ! Il ne manque pas d’air M. GASCON. Après avoir voté, dénigré, ce parc, c’est une version étriquée, un square, en réalité, qu’il propose aux Sanpriots. En termes de projet, on s’attendait à mieux. Il faut dire que le projet initial de l’ancienne équipe avait une autre allure ! et un autre intérêt !
  • Maison du Vélo : c’est encore un projet effectivement. Attendons de voir…

Bilan réel de l’équipe GASCON : des chartes, de l’entretien de « réalisations » héritées d’anciennes équipes municipales, pas un couplet sur la planète, sur la solidarité inhérente à la philosophie du développement durable. Bref, pas de fond, pas d’idée, du vent ; on n’y croit absolument pas.

Et encore :

Sport… Economie emploi… Vie associative…

Mais ASSEZ !

ASSEZ de ces introductions ronflantes et verbeuses

ASSEZ de ces chiffres qui n’ont aucun sens

ASSEZ de ces réalisations qui en sont rarement, de ces reprises des projets antérieurs à 2014, de ces pseudo-informations ne servant qu’à combler un vide abyssal d’idées, de projets

ASSEZ de ce choix de Sanpriots, dont la parole, d’ailleurs est sincère et vraie, pour accréditer la fable d’une équipe dynamique

ASSEZ de ces Allons plus loin qui ne nous emmènent jamais nulle part

ASSEZ de cette mascarade, de cette politique sans projet, de ces projets sans actions de progrès.

ASSEZ de ce petit monde étriqué que l’on nous sert à longueur de belles pages aux couleurs glacées, tout à l’image de leurs auteurs.

C’est dit ; nous n’écrirons plus un mot à propos de ce Bilan de mi-mandat.

Préparons-nous au Bilan de Mandat ; ça va être quelque chose !!!

Mais COURAGE, c’est bientôt fini !!!!!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s